Construire des abris de survie

0
60

L’abri doit avant tout vous protéger contre les inconvénients et les dangers d’un milieu inhospitalier. Il vous sera évidemment de plus en plus précieux si les secours se font attendre.

L’abri peut prendre diverses formes, depuis le simple appentis jusqu’à la cabane bien isolée. Plusieurs facteurs détermineront la qualité de sa construction. Celle-ci dépendra d’abord des outils dont vous disposez et de votre intention de bâtir un refuge temporaire ou un abri plus durable. Sans l’apport minimum d’un couteau ou d’une hache, vos efforts se limiteront nécessairement à la construction d’un abri rudimentaire et cela, même si vous envisagez un séjour prolongé. De votre habilité, en regard du temps disponible, dépendra également la qualité de la construction.

Nous ne saurions discuter ici de l’art de tailler et de travailler le bois. De plus, on ne devient expert en ce domaine qu’après une longue pratique. Si vous n’êtes pas du nombre de ces derniers, à quoi vous servirait alors tout un traité sur le sujet?

Néanmoins, on peut très bien construire un abri convenable avec peu d’outils et des connaissances plutôt restreintes. Ici, il faut improviser. Improvisation et créativité, plus une certaine adresse, vous permettront de bâtir un abri solide et confortable.

Tout d’abord, choisir son emplacement.

Tâchez de repérer un endroit élevé et dégagé, assez loin des marécages, mais pas trop éloigné d’une source ou d’un cours d’eau.
Les moustiques y sont plus rares, le sol plus sec et l’air plus salubre. En montagne, dans la jungle, les nuits sont froides.
Évitez les lits desséchés des rivières car ils peuvent,en quelques heures, être inondés par des pluies pourtant tombées très loin de votre emplacement.

 

– L’abri parachute

abri-parachute
Il consiste à jeter un parachute
(ou tout autre pièce de tissu du genre)
sur une corde tendue entre deux arbres.

– L’abri de chaume

abri-de-chaume
(Charpente en A). Ici, on recouvre une charpente,
en forme de A, d’une épaisse couche de chaume,
de feuilles, d’écorces ou d’herbages.
Commencez la toiture par le bas.
Vous obtiendrez un abri idéal qui pourra
vous protéger de la pluie.

– Le « Parateepee »

abri-parateepee
C’est une tente que l’on peut construire facilement
à l’aide d’un parachute et de quelques bonnes perches mesurant de 3,5 à 4,5 m de longueur.
Cet abri offre une excellente protection contre les insectes et l’humidité.
On peut y faire la cuisson, manger, dormir et s’y reposer,
et même envoyer des signaux sans avoir à en sortir.

– L’abri sous les saules

Pour avoir un abri sous les saules, il suffit de courber, et de relier ces arbres très flexibles en un point suffisamment élevé, de manière à obtenir une charpente assez grande pour accommoder un homme et son équipement. Recouvrez ensuite cette charpente de tissu ou d’étoffe. Placez l’ouverture à angle droit par rapport aux vents prédominants. Retenez les rebords de la couverture avec de la terre et de la neige afin d’empêcher le vent de souffler sous la tente.
Pour avoir un abri sous les saules, il suffit de courber, et de relier ces arbres très flexibles en un point suffisamment élevé, de manière à obtenir une charpente assez grande pour accommoder un homme et son équipement. Recouvrez ensuite cette charpente de tissu ou d’étoffe. Placez l’ouverture à angle droit par rapport aux vents prédominants. Retenez les rebords de la couverture avec de la terre et de la neige afin
d’empêcher le vent de souffler sous la tente.