La première chose à savoir, c’est quelle utilisation allez-vous faire de votre appareil. En sachant ce que vous voulez faire de votre appareil, il sera bien plus simple de choisir votre modèle en conséquence. Nous allons voir ensemble les 3 types d’appareils photo qui existent et à qui ils sont destinés. En espérant que vous trouverez votre bonheur si vous n’avez pas encore acquis d’appareil.

– Reflex, bridge ou compact ?

Il est important de faire le bon choix mais si vous êtes débutant et que vous prenez goût à la photographie, il est fort probable que vous achetiez un appareil pour commencer et que d’ici 6 mois vous vous sentiez limité ayant acquis une bonne connaissance technique. Il est préférable de ne pas mettre trop cher lorsque l’on débute, surtout si l’on est pas certain que l’on va devenir accro à la photographie ou si l’on n’y connaît absolument rien.

En attendant, voici un petit aperçu des 3 types d’appareils et à quelles catégories de personnes ils s’adressent.

Image_002Le compact : C’est l’appareil de Monsieur ou Madame Tout-le-Monde et ce n’est pas pour rien ! Il est de petite taille (certains ne font pas 2cm d’épaisseur), très pratique et il est souvent joliment construit. On en trouve de toutes les résolutions, jusqu’aux 7mpix qui sont très honorables. Leur qualité d’image est tout à fait satisfaisante (attention
tout de même à la marque de l’appareil) mais les réglages manuels (diaphragme, temps de pose, etc.) sont limités, voire inexistants. C’est l’appareil idéal pour les photos de famille, les photos de vacances, etc. De par sa petite taille, il s’emporte partout, se glisse dans un sac à main ou dans une poche de veste.
Pour se faire une idée de la qualité d’image d’un compact 6mpix, voici 2 images. La première est l’originale et la seconde

 

Image_005

Le bridge : Il est appelé bridge (=pont en anglais) parce que justement il fait le pont entre le reflex et le compact. Idéal pour apprendre la photographie un peu plus poussée, il reste dans la catégorie des appareils photo d’amateurs. Il permet de nombreux réglages, notamment les modes P,S,A,M (voir plus bas) qui offrent une grande quantité de réglages manuels. Il n’est pas possible de changer d’objectif mais on trouve des appareils très polyvalents qui offrent un zoom 10x et qui permettent en même temps de faire de la macro avec une distance minimale de mise au point à 3cm. D’une qualité supérieure aux compacts, certains bridges sont munis d’un stabilisateur d’image fort appréciable lorsqu’on utilise le zoom au maximum ou lors de temps de pose inférieurs à 1/30sec. Le véritable bémol de ce type d’appareil est sa lenteur à la mise au point, ce qui nous laisse comprendre qu’il n’est pas conçu pour photographier des actions rapides (oiseau qui passe, sport, etc.).

Image_006Le reflex : Réservé aux amateurs avertis et aux professionnels, c’est un appareil qui est conçu essentiellement pour être utilisé en mode manuel. La photo se prend en regardant à travers le viseur et non pas en regardant l’écran comme avec les compacts et bridges. L’avantage de cette façon de faire est qu’il permet de regarder directement à travers l’objectif grâce à un système de miroirs. Il est donc d’une plus grande précision. Le gros point fort du reflex et que la mise au point est extrêmement rapide. Cela permet de saisir un oiseau en vol, une action subite, etc. Par contre, le reflex n’a pas que des qualités. L’un des désavantages est qu’un seul et même objectif ne suffit pas. L’appareil peut être vendu en kit et comprendre un objectif dans le prix mais il peut également être vendu « nu ». Faites donc bien attention lors de l’achat. Il vous faudra tout d’abord un objectif « standard » avec un petit zoom (3x ou 4x) pour les clichés de tous les jours. Les amateurs de macro devront acquérir un objectif conçu spécialement pour la macro qui leur permettra de se rapprocher plus près de leur sujet (un objectif standard permet rarement une mise au point à moins de 30-40cm). Pour ceux qui préfèrent les animaux sauvages ou les avions, un zoom supplémentaire sera de bonne augure. On comprend donc que le reflex n’est pas un investissement unique. Cependant, les habitués des reflex vous diront que jamais ils n’achèteront un autre type d’appareil. Une fois qu’on y a goûté, on a tendance à faire la fine bouche.